Mot du directeur : bilan 2017

TOUTES
LES NOUVELLES

Retour

Bonjour à vous, amis du zoo,

C’est au rythme de sa mission que le cœur du Zoo Ecomuseum bat. Et 2017 aura de nouveau été une année remplie de palpitations en tous genres, qui continue de faire progresser notre dévouement à l’égard des animaux sous nos soins. Cette détermination à protéger faune et milieux sauvages par nos travaux de conservation en milieu naturel, ainsi que cet engouement à toujours rejoindre, sensibiliser et éduquer plus de jeunes, et de moins jeunes aussi, est toujours grandissante.

Amis du zoo, je vous remercie de votre soutien continuel. En mon nom propre, comme au nom du personnel du zoo, de son conseil d’administration, des nombreux bénévoles qui y sont liés, ainsi que des animaux sous nos soins. Merci de parler avec nous au nom de la faune, merci d’inculquer avec nous chez les jeunes, nos décideurs de demain, la compréhension et des valeurs de respect envers l’environnement et merci de croire en la façon unique que nous avons de le faire. Merci de véhiculer notre message.

C’est un message qui touche de plus en plus de gens, comme en témoigne le fait que nous ayons encore une fois cette année, pour la quatrième année consécutive, fracassé le record historique d’achalandage établit l’année précédente. Ce seront ainsi tout près de 145 000 personnes que nous aurons accueillies en 2017, un moteur essentiel à la réalisation, à la portée et à l’impact de nos activités.

Ces animaux sous nos soins  ont beaucoup à nous apprendre. Tant sur eux que sur nous-mêmes. Et il importe grandement de les écouter. C’est pourquoi nous nous dévouons tellement à non seulement assurer leur bien-être, mais à mettre également en place les meilleures conditions possibles, dans un environnement chaleureux et naturel, pour accompagner chacun de nos visiteurs dans ce partage d’un moment marquant avec la faune.

Côtoyer ces animaux, collaborer avec eux et constater jour après jour l’impact déterminant qu’ils ont auprès des gens nous encourage à toujours persévérer dans la poursuite de notre mission. J’aimerais d’ailleurs vous partager certaines des grandes réalisations du Zoo Ecomuseum en 2017, dans le cadre de cette poursuite incessante.

Soucieux de maintenir un impact fort et grandissant, c’est de nouveau un peu plus de 19 000 jeunes qui auront été rejoints en 2017 de façon formelle dans le cadre du programme d’éducation environnementale du zoo, en plus de près de 7 000 autres que nos zoologistes auront rejoint dans les écoles et dans la communauté en parcourant plus de 6 932 kilomètres pour ce faire, dans un rayon de 180 km du zoo. Nous affairant toujours à améliorer méthodes et programmes pour la sensibilisation et l’éducation, la remise à niveau complète de l’un de nos programmes éducatifs, le Camp Nature, aura d’ailleurs été soulignée cette année à l’échelle nationale en recevant le prestigieux prix Eleanore Oakes des Aquariums et Zoos Accrédités du Canada. Ce programme immersif d’une semaine introduit activement les jeunes à différentes notions d’équilibre écologique, de travaux de conservation de la faune et ses habitats et de bien-être animal sous toutes ses formes. Le tout de façon interactive, entraînante, et mémorable pour les enfants.

Nos biologistes auront quant à eux soutenu un total impressionnant de dix-neuf projets de conservation distincts en milieu naturel à travers la province, certains s’étendant sur plusieurs années. De nature très variée, ces projets ont touché tant à la bonification et l’aménagement d’habitats d’espèces menacées telles que la tortue géographique, la tortue des bois et la couleuvre brune, à l’inventaire de différentes espèces afin de mieux comprendre leurs besoins et protéger leurs habitats, comme dans le cas de la rainette faux-grillon de l’ouest, du bourdon à taches rousses et du ginseng, qu’à des études sur la mycose du serpent, une infection provoquée par des champignons qui menace de plus en plus d’espèces en milieu naturel. Et ce ne sont là que quelques exemples qui caractérise les efforts du zoo en conservation de la faune québécoise et de ses habitats.

Les nouveaux développements sur le site du zoo ont cette année encore été remarqués et largement soulignés par les visiteurs et les médias. Visant d’abord et avant tout l’amélioration en continu du bien-être exemplaire des animaux sous les soins du Zoo Ecomuseum, la facilité d’accès pour la tenue des programmes éducatifs du zoo, ainsi qu’une expérience unique, chaleureuse et mémorable pour les visiteurs, ces avancées continuent de propulser l’organisation et sa mission.

La complétion de la nouvelle aire de vie des loutres de rivière, le plus important projet de l’histoire du zoo, aura certes été remarquée. Unique et inégalée en son genre, cette aire de vie semi-aquatique offre entre autres aux loutres un espace aquatique de plus de 250 000 litres d’eau, des installations intérieures sophistiquées pour les soins animaliers et vétérinaires, ainsi qu’une expérience complète et optimale pour les visiteurs et les programmes du zoo.

Ne s’arrêtant pas là et pour ne nommer que ceux-là, nos efforts nous aurons également mené cette année à compléter une reconstruction/bonification complète de l’aire de vie des cerfs de Virginie et du harfang des neiges, la construction d’une aire de vie estivale pour petits mammifères, l’aménagement d’une aire de jeux bien spéciale pour les enfants, en plus de l’aménagement d’une nouvelle aire de pique-nique, de nouvelles aires de repos sur le site pour les visiteurs et la construction de nombreuses nouvelles passerelles et plateformes sur le site visant à faciliter et renouveler les accès éducatifs et l’expérience des visiteurs.

Que de réalisations et que de fierté qu’elles soient ainsi possibles grâce au support de la communauté et ses valeurs face à la faune. Il importe de rappeler encore et ici que le Zoo Ecomuseum est un organisme sans but lucratif dont le fonctionnement n’est pas subventionné. L’achalandage de nos distingués visiteurs, qui jouissent du zoo en famille, entre amis, ou en groupe avec l’école nous permet d’opérer, d’honorer notre mission et d’offrir les soins professionnels quotidiens et vétérinaires essentiels au bien-être des animaux sous nos soins.

Pour le développement et la modernisation des infrastructures du zoo, chaque dollar investi provient de sources externes de financement. C’est en majeure partie grâce au support financier de donateurs individuels et de fondations privées, qui expriment ainsi leur confiance et leur engagement envers l’éducation environnementale, la conservation et le bien-être animal, que le Zoo Ecomuseum peut aujourd’hui progresser avec tant d’acharnement et de rapidité.

Vous pouvez demeurer assurés que notre dévouement au bien-être des animaux sous nos soins, à la valorisation et la protection de la faune sauvage et à l’éducation environnementale sont immuables. Ils sont notre vocation, notre désir d’une société réunie avec son environnement et la faune.

Je demeure touché par le dévouement du personnel et des bénévoles de cette belle organisation, ainsi que par le support et la confiance grandissants de la communauté.

Merci du fond du cœur, amis du zoo.

David Rodrigue
Directeur général